Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

A la fin des années 1970 le jeune Lucien Bastardi, apprenti bassiste, veut vivre sa passion : la musique. Sous le nom de Ketchup boy, de Nantes à Paris, le jeune provincial va se confronter aux réalités de la vie de rocker (sexe, drogues, injustice, déceptions...) tout en essayant de garder son intégrité mentale et physique. Mélange de souvenirs du scénariste et de fiction que le dessinateur a fidèlement transposés, ce roman graphique est une évocation de ces années « post punk », période privilégiée où le rock français, la BD et la presse spécialisée avaient une énergie créatrice débordante.

Bande Dessinées
14.00 €
Épuisé

Autres informations

  • EAN 9782841724475
  • Disponibilité manque sans date
  • Nombre de pages 95 pages
  • Longueur 25 cm
  • Largeur 19 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 384 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes


Biographie

Gilles Poussin - Gilles Poussin est né à Dijon en 1958. Activiste rock pendant vingt ans, il a ensuite été, tour à tour, éditeur (Ogoun !, revue BD et littéraire), scénariste (pour Lemordan et Besseron) et agent (pour Max et Arnon). Il a travaillé pendant dix ans, en compagnie de son camarade Christian Marmonnier, à l'élaboration de l'histoire de Métal hurlant parue en automne 2005 (Métal hurlant : la machine à rêver) chez Denoël. Il a participé au magazine spécialisé Le Collectionneur de bandes dessinées (articles sur Métal hurlant et Charlie Schlingo). Actuellement, il est responsable de la rubrique BD au sein du bimestriel Muziq.

Guillaume Berteloot - Guillaume Berteloot est né en 1964. Il a dessiné Les Saigneurs du rail (Glénat, 1992), une adaptation du Horlà de Maupassant (Tarmeil, 1986). Il travaille dans la publicité et communication, notamment pour les chantiers de l'Atlantique. Il a adapté des classiques de la littérature française en BD érotiques et travaille toujours pour la presse de « charme » (La Vie parisienne).

empty