Franck Ferrand

  • Portraits et destins Nouv.

    Portraits et destins

    Franck Ferrand

    • Perrin
    • 4 Février 2021

    Après le succès de « Franck Ferrand raconte », le prince de l'histoire revient avec vingt histoires écrites pour l'essentiel pour le magazine Historia. Dans la lignée des maîtres du « passé simple » - G. Lenôtre, André Castelot et Alain Decaux- il délivre des récits à la fois enlevés et d'un grand plaisir de lecture.
    Figurent notamment au menu :
    - Alexandre Le Grand, le dieu guerrier ;
    - La bataille de Salamine ;
    - Les bûchers oubliés de François Ier ;
    - La révolte des sabotiers ;
    - Colbert. L'ambitieux sans limites ;
    - La belle Aïssé, égérie de la régence ;
    - Le mystère Stradivarius ;
    - Louis XVI et Marie-Antoinette. Le mariage du Siècle.
    - L'énigme Louis XVII ;
    - 18 brumaire. Bonaparte prend le pouvoir ;
    - 1820. Le duc de Berry se meurt ;
    - Le sac du palais d'Eté ;
    - La IIIe République revoit sa copie ;
    - Versailles, la paix illusoire ;
    - La saga de Petrossian (1920) ;
    - Le burn-out de Paul Deschanel ;
    - Avril 1969. De Gaulle s'en va ;
    - Ils ont marché sur la lune.

  • « Bien placé par les circonstances pour suivre l'épopée de Jeanne, j'eus tout loisir, depuis la coulisse, d'observer cette jeune fille inspirée, de l'écouter, de la comprendre. De l'aider aussi, parfois. Par une chance inouïe, j'eus le réflexe d'enregistrer la teneur de quelques-uns de ses échanges avec toutes sortes d'interlocuteurs, célèbres ou inconnus. C'est la première fois qu'on les trouvera réunis en bon ordre, dans leur version intégrale - transcrits tout droit de mes notes. Il m'a paru, un demi-siècle après, qu'ils auraient plus de sens encore, resitués dans le contexte agité qui les avait vus naître. Les voici donc pleins de leur force native, aussi percutants pour nous, je crois, qu'ils l'étaient pour nos pères en 2026. » La France de 2026, jamais vraiment remise de la révolution des Gilets jaunes et de la pandémie du coronavirus, est menacée de disparaître en tant que nation ; à Strasbourg, ville insurgée parmi d'autres, une coalition écolo-alternative conduit à la sécession. Le pays est au bord de l'éclatement. C'est alors que, de ses lointains confins, surgit Jeanne-Antide Aubier. Sans dogmatisme, à coup de propos lumineux et de gestes pleins de courage (qui peuvent rappeler l'attitude d'un Gandhi, par exemple), elle rend confiance au président élu en 2022, évite la sécession et assure la réélection du chef de l'Etat. Mais si Jeanne organise le sacre électoral de son protégé en 2027, elle fait aussi l'amère expérience des trahisons politiques et des doubles-jeux. Le pouvoir en place l'exclut du jeu et fait d'elle une « personne à abattre ».
    Toute ressemblance avec l'épopée d'une certaine Jeanne, en 1429-1430 ...est assumée : sont transposés, six siècles plus tard, tous les éléments de l'épopée johannique. Cependant le nom de Jeanne n'est jamais cité - libre au lecteur d'adopter ou non cette grille de lecture.

    Roman d'anticipation, certes, mais écrit au passé, à la manière d'un récit historique, L'année de Jeanne raconte l'irruption, dans la France de 2025-2026, d'une jeune fille de dix-neuf ans, arrivée de Nouvelle-Calédonie. Cette prophétesse en herbe, à la fois immergée dans son temps et prévenue contre les travers de l'époque, entreprend, avec une force sereine et contagieuse, de rendre la France maîtresse de ses destinées. Celui qui raconte l'épopée, longtemps après les faits, est un ami et conseiller de la jeune fille, alors chargé de mission à la présidence de la République.

  • On ne présente plus Franck Ferrand. Que ce soit par ses écrits, ses émissions quotidiennes à la radio, ses spectacles ou à la télévision, il est devenu la voix et le visage d'une Histoire narrative, à la fois vivante, incarnée et passionnée.
    De la bataille d'Hastings aux assassinats ciblés du parapluie bulgare en passant par la tragédie de Marie Stuart ou les mystères de la vie privée d'Hitler, le lecteur découvrira une vingtaine de grands récits, composés comme des scénarios, vingt histoires qui ont changé l'Histoire et dans lesquelles le plaisir de lecture le dispute à celui d'apprendre.

    2 Autres éditions :

  • À la passion de l'expert, Franck Ferrand joint une approche sensible de ces lieux que l'on croyait connaître et dont il renouvelle l'approche. Le rôle de l'architecte d'Orbay et du jardinier Richard, la fatuité du mémorialiste Philippe de Dangeau, la force d'âme de la reine Marie Leszczynska, sont quelques-unes des surprises que nous réserve ce dictionnaire vraiment amoureux du plus beau château du monde.
    Grâce à l'approche subjective du Dictionnaire amoureux, le « mythe » versaillais reprend vie à travers la photographie, la chanson, le théâtre, le cinéma, la télévision.

    1 autre édition :

  • A Londres Sam Douglass, avocat, enquête sur la découverte par l'un de ses clients d'un bijou des Romanov, réputé disparu. En poursuivant ses recherches de Moscou à New York, il s'aperçoit que les morts s'accumulent sur son passage.

    1 autre édition :

  • Récit des luttes de pouvoir et d'influence pendant la seconde moitié du règne de François Ier qui ont opposé le parti de la duchesse d'Etampes, Anne de Pisseleu, dite l'Hermine royale, à celui antiprotestant mené par Diane de Poitiers, maîtresse du futur Henri II.

    2 Autres éditions :

  • Une biographie où le roi français est dépeint sous les traits les plus noirs de sa vie : la manipulation de femmes de son entourage, la trahison de son cousin, les nombreuses fois où il frôla la mort, la multiplication des conquêtes amoureuses, l'instauration de la censure, sa lutte contre l'imprimerie, ses défaites, la torture engendrée par la maladie, etc.

  • Dernier volume où Catherine de Médicis, reine de France, endure patiemment la toute-puissance de sa rivale Diane de Poitiers. Celle-ci s'appuie sur les frères de Guise au détriment du connétable de Montmorency et fait la guerre et la paix en fonction de ses intérêts. Elle persécute aussi les réformés afin de récupérer leurs biens. Mais le sort ne va pas l'épargner...

  • Louise de Savoie, mère de François Ier et régente, veut la perte du puissant connétable de Bourbon, qui a refusé de l'épouser. Elle oeuvre aussi contre les armées françaises engagées dans la reconquête du Milanais. Mais François Ier est capturé à Pavie et envoyé en Espagne. Premier opus d'une série sur les intrigues de la première Renaissance et la vie à la cour de François Ier et d'Henri II.

    2 Autres éditions :

  • Jeanne d'Arc était-elle manipulée ? Qui de Corneille ou de Molière a écrit Le Bourgeois gentilhomme ? L'affaire Dreyfus n'en cachait-elle pas une autre ? La vérité n'est pas toujours celle des manuels officiels. Franck Ferrand propose une nouvelle manière d'aborder l'histoire, en se replongeant dans le quotidien et les petits événements passés inaperçus de chaque époque, quitte à braver quelques interdits.

  • Dans ce roman d'amour et de pouvoir, l'une des figures emblématiques du siècle des lumières livre ses souvenirs d'éminence grise.

  • Des anecdotes historiques sur les personnages majeurs, les événements importants et les dates clés de l'histoire mondiale sous forme d'almanach.

  • Le 6 octobre 1789, le roi et la cour quittent Versailles pour Paris.
    Jamais plus la monarchie française n'habitera ces lieux pourtant conçus pour elle. Ni Napoléon, ni les Bourbons restaurés, ni Louis-Philippe, ni Napoléon III ne reviendront chez Louis XIV. Quant à la République, si elle prend parfois ses aises à Versailles, elle se méfiera toujours de l'ancien palais des rois... Pourtant, malgré les outrages des hommes et les ravages du temps, Versailles a survécu. Contre vents et marées, tour à tour malmené, restauré, remanié, occupé, réoccupé, sauvé du pire avant d'être rendu à sa splendeur, il aura été jusqu'à nos jours le théâtre d'événements importants.

  • Les monstres sanguinaires tels que Dracula ? le vrai ?, Gilles de Rais ou Élisabeth Báthory ? la « comtesse sanglante » ? fascinent notre époque comme ils ont fasciné les leurs. Et parce qu'ils ont fait couler le sang, un chef de guerre comme Attila, un chef de gang comme Al Capone, ont gagné leur place dans la légende rouge de l'humanité.
    C'est ainsi : l'histoire s'écrit à l'encre écarlate... Attentats, batailles, carnages organisés, exécutions de masse... Toute l'aventure humaine est ponctuée de bains de sang. Du massacre de la Saint-Barthélémy aux tueries de la Grande Guerre, de la répression des révoltes d'esclaves, à Rome, à l'extermination des populations amérindiennes, ce sont les épisodes sanguinolents qui ont le plus marqué notre mémoire collective.
    Franck Ferrand a choisi, parmi les émissions à succès de cette nouvelle saison d'« Au coeur de l'histoire », des récits où le sang coule à flots. Au passage, il s'attache comme toujours à résoudre certaines énigmes, et se penche sur le cas mystérieux de la bête du Gévaudan ou celui, toujours nébuleux, de la disparition de Louis II de Bavière.

    En couverture : Le Caravage, Judith et Holopherne (détail), huile sur toile, 1598, Galleria Nazionale d'Arte Antica, Rome © 2012. Photo Scala, Florence - courtesy of the Ministero Beni e Att. Culturali

    1 autre édition :

  • 100 lieux pour decouvrir la france Nouv.

  • Deuxième tome des récits historiques de Franck Ferrand : Les auditeurs d'Europe 1 se sont habitués à la voix, au ton, mais aussi à l'esprit frondeur de Franck Ferrand. Grâce à lui, l'Histoire se pare chaque jour de nouvelles couleurs. Sont ici réunis une quinzaine de récits, tirés des meilleurs numéros de l'émission « Au coeur de l'histoire ». « J'ai choisi ces récits en fonction de leur force et de leur variété, explique Franck Ferrand, mais aussi de leur originalité... Autant dire que ce sont mes préférés. »

  • Les auditeurs d'Europe I se sont habitués à la voix, au ton, mais aussi à l'esprit frondeur de Franck Ferrand. Grâce à lui, l'Histoire se pare chaque jour de nouvelles couleurs. Sont ici réunis une quinzaine de récits, tirés des meilleurs numéros de l'émission «Au coeur de l'histoire». «J'ai choisi ces récits en fonction de leur force et de leur variété, explique Franck Ferrand, mais aussi de leur originalité... Autant dire que ce sont mes préférés.»

  • ALÉSIA n'est pas en Bourgogne, mais dans le Jura. JEANNE d'ARC était manipulée à son insu. CORNEILLE a rédigé les pièces de MOLIÈRE. NAPOLÉON n'est pas dans le tombeau des Invalides. L'AFFAIRE DREYFUS en cachait sans doute une autre.Ces vérités historiques - pourtant démontrées - sont niées en bloc par le monde universitaire et médiatique. Il fallait, pour les clamer haut et fort, la passion contagieuse de FRANCK FERRAND. « Le présent ouvrage va me faire des ennemis, écrit l'auteur, m'attirer la condescendance des mandarins et peut-être, me créer des ennuis. On ne s'attaque pas impunément à certains bastions... Cependant j'assume les inconvénients de cette entreprise, et d'autant plus volontiers que j'ai le sentiment, en bravant quelques interdits, d'oeuvrer à l'avancée de la seule cause qui vaille pour un homme dont l'existence est vouée à l'histoire événementielle : le lent progrès - l'inexorable progrès - de la vérité. »

  • Un royaume de France au bord du gouffre, menacé par des guerres incessantes et par un conflit religieux de plus en plus sanglant. Le feu des fêtes et celui des bûchers, l'ardeur des batailles et celle des luttes de palais. Un souverain dépassé par les événements, ballotté entre deux familles - les Montmorency et les Guises - plus avides que jamais de pouvoir et de richesse. Une reine d'Écosse, une bâtarde légitimée... Une favorite, Diane de Poitiers, parvenue au sommet de la puissance et de la gloire, mais qui fait passer sciemment ses intérêts avant ceux du pays... La chute de Saint-Quentin, la joute des Tournelles, le tumulte d'Amboise... Et puis une reine, encore humble, discrète, mais dont l'intelligence et le caractère assoient peu à peu l'autorité, avant que le destin ne la propulse au tout premier plan. Voilà le cadre où évoluent, où se débattent même, les demi-frères Gautier et Simon de Coisay, devenus père et oncle de la jeune, belle, inoubliable Françoise - ou le mariage haut en couleurs de la grande Histoire et de la petite.
    Après La Régente noire et Les Fils de France, Madame Catherine est le troisième épisode de La Cour des Dames, une série à succès vouée aux intrigues de la Renaissance.


    Copyright de couverture : Calligraphie : Julien Chazal © Flammarion.
    Illustration d'après portrait de femme © 1990. Photo Scala, Florence, courtisan © Electa / Leemage et bûcher © 1990. Photo Scala, Florence - courtesy of the Ministero Beni e Att. Culturali, Château d'Amboise par A. Meadows © Bourne Gallery, Reigate, Surrey, UK/ The Bridgeman Art Library Nationality.
    © Flammarion, 2009.

  • Certains conteurs ont le pouvoir, en quelques phrases, de brosser un portrait ou de camper une situation. Comme s'ils avaient vécu les événements qu'ils racontent, ils savent les ressusciter.
    Franck Ferrand est de ceux-là. À la radio, son don inné du rythme et de l'image lui permet de captiver les auditeurs, et de leur faire pleinement partager les espoirs, les peurs, les peines ou les joies d'un autre temps. Un don qu'il possède aussi (les succès de ses romans et livres l'attestent) à l'écrit.
    Ce recueil reprend les meilleurs récits de l'émission « Au coeur de l'Histoire », diffusée chaque jour sur Europe 1. et nous livre un florilège d'une vigueur et d'une variété incomparables.

    Franck Ferrand s'amuse à nous faire toucher du doigt la douceur de telle époque, la splendeur de tel lieu, la noirceur de tel personnage ; et s'il nous offre quelques analyses poussées des événements, la réflexion, chez lui, n'empiète jamais sur l'imaginaire.
    Voici donc une occasion rêvée de plonger - ou replonger - tranquillement, voluptueusement, « au coeur de l'histoire ».
    Parmi les sujets traités dans ce volume :
    Le plus beau portrait de Mozart ;
    L'irrésistible ascension du pâtissier Carême ; la folie du roi Charles VI ; la vérité sur Jack l'Éventreur ; Buffon, un génie oublié ; la saga de la guillotine, etc.

  • Dernier volume où Catherine de Médicis, reine de France, endure patiemment la toute-puissance de sa rivale Diane de Poitiers. Celle-ci s'appuie sur les frères de Guise au détriment du connétable de Montmorency et fait la guerre et la paix en fonction de ses intérêts. Elle persécute aussi les réformés afin de récupérer leurs bien. Mais le sort ne va pas l'épargner...

  • Récit des luttes de pouvoir et d'influence pendant la seconde moitié du règne de François Ier qui ont opposé le parti de la duchesse d'Etampes, Anne de Pisseleu, dite l'Hermine royale, à celui antiprotestant mené par Diane de Poitiers, maîtresse du futur Henri II.


  • Le décorateur d'intérieur J. Garcia s'est illustré pour avoir créé les intérieurs de personnalités du monde entier. Décorateur du Musée de la vie romantique, il s'intéresse aussi à la restauration de grands établissements parisiens, de l'hôtel Costes au salon de thé Ladurée des Champs-Elysées. Il invite ici à découvrir son chef-d'oeuvre : la décoration du château normand de Champ-de-Bataille.


  • Une série sur les intrigues de la première Renaissance et de la vie dans les cours de François Ier et d'Henri II, où des femmes de pouvoir et d'exception s'affrontent : Louise de Savoie, la régente ; Anne de Pisseleu, soeur de François Ier ; et Diane de Poitiers, maîtresse d'Henri II.

empty