Jeudi 14 juin - L'art du Storytelling à la librairie Comme une orange

Comme une orange Paris 17 - Rencontre
 

Puisant des exemples dans tous les domaines de la culture populaire (publicité, séries télé, cinéma, littérature, etc.), l'auteur retrace avec brio ce qu'est le storytelling. De ses origines à son usage dans la publicité, en passant par ses impacts sur le public, il passe en revue toute la richesse de cette pratique de communication. Les exemples concrets de campagnes particulièrement réussies succèdent aux analyses plus théoriques et aux exercices pratiques. Des interviews de grands « raconteurs d'histoires » (écrivains, publicitaires, scénaristes, etc.) enrichissent le propos de l'auteur et apportent un autre éclairage.

La présentation sera animée par Fabrice Daverio, coach en communication ( www.linkedin.com/in/fabricedaverio/ ).

Comme une orange est dans Elle.


Comme une orange dans les librairies préférées du magazine Elle
 

Quelle joie de découvrir la librairie parmi les librairies préférées du magazine Elle.
Nous faisons de notre mieux avec enthousiasme et passion, vos témoignages de sympathie et votre fidélité nous rendent heureux.
Retrouvez l'article et l'ensemble des librairies citées dans le numéro 3770 du 23 mars 2018.

Mort d'Aharon Appelfeld
 

L’écrivain israélien Aharon Appelfeld est mort d’un arrêt du cœur à Petah Tikva, en Israël, dans la nuit du mercredi 3 au jeudi 4 janvier, à l’âge de 85 ans. Avec cet homme modeste en dépit de sa renommée mondiale – lauréat du prix d’Israël en 1983 et du Médicis étranger en 2004, on lui doit plus d’une quarantaine de livres traduits en 35 langues – disparaît, après Primo Levi ou Elie Wiesel, l’un des derniers survivants à avoir fait passer dans l’écriture l’expérience restée pour beaucoup incommunicable du génocide.
Aharon Appelfeld est né de parents juifs assimilés germanophones. Sa mère est tuée en 1940 alors que le régime roumain commence sa politique meurtrière envers les Juifs. Aharon Appelfeld connait le ghetto puis la séparation d'avec son père et la déportation dans un camp à la frontière ukrainienne en Transnistrie, en 1941. Il parvient à s'évader à l'automne 1942.
Il se cache dans les forêts d'Ukraine pendant plusieurs mois au milieu de marginaux de toutes sortes. Il trouve refuge pour l'hiver chez des paysans qui lui donnent un abri et de la nourriture contre du travail mais il est obligé de cacher ses origines juives.
Il traverse l’Europe pendant des mois avec un groupe d’adolescents orphelins, arrive en Italie et, grâce à une association juive, s’embarque clandestinement pour la Palestine où il arrive en 1946.
Il est pris en charge par l’Alyat Hanoar et se retrouve dans un camp de jeunesse, puis dans une école agricole. Il doit faire ensuite son service militaire en 1949.
Diplômé de l'Université hébraïque de Jérusalem, il y renoue avec sa culture d'origine, en étudiant au département de yiddish.
À la fin des années 1950, il décide de se tourner vers la littérature et se met à écrire, en hébreu. Il a longtemps enseigné la littérature à l'Université Ben Gourion du Néguev.
Il laisse une oeuvre considérable traduite en français.

Son dernier roman "Des jours d'une stupéfiante clarté" est sorti en janvier 2018.
Theo Kornfeld a vingt ans lorsqu'il quitte le camp de concentration que ses gardiens viennent d'abandonner à l'approche des Russes. Il n'a qu'un seul but : retrouver la maison familiale. Errant sur les chemins, blessés au plus profond d'eux-mêmes, les déportés qu'il croise lui rappellent l'horreur à laquelle il a survécu, tandis que d'autres figures émergent de son passé. Celle de sa mère, Yetty, une femme à la beauté exceptionnelle, au caractère fantasque, qui aimait les églises, les monastères et l'oeuvre de Bach. Celle de Martin, un père trop discret que Theo va apprendre à mieux connaître à travers une autre rencontre. Des jours d'une stupéfiante clarté raconte son voyage à travers les paysages d'Europe Centrale baignés de lumière. Chaque pas, chaque être croisé, suscite en Théo d'innombrables questions. Comment vivre après la catastrophe ? Comment concilier passé et présent, solitude et solidarité ? Comment retrouver sa part d'humanité ? Par-delà le fracas de l'Histoire, ce livre admirable est le récit d'une résurrection.




 
 


"Vous savez, d’abord un écrivain doit faire attention à tout ce qu’il écrit. Il doit faire attention à tout ce qu’il dit. Et il doit faire attention à la façon dont il meurt. C'est très mauvais pour un écrivain de mourir, par exemple en même temps que Piaf. Piaf a pris toute la lumière pour elle et on n'a pas parlé beaucoup de Cocteau"
Jean d'Ormesson (2008)
Le dernier ouvrage de Jean d'Ormesson "Et moi je vis toujours" sortira le 11 janvier 2018.



Retrouver toutes ses oeuvres.
Rentrée littéraire Comme une orange librairie Paris 17


Plus de 500 romans vont paraître entre le 16 août et fin septembre (581 pour être précis), tous en course pour les prix littéraires attribués en fin d'année.
Il y a des romans d'auteurs confirmés, et de nombreux premiers romans. Dans ces condtion faire son choix n'est pas facile...
Nous vous livrons dèjà quelques nouveautés faisant partie de notre première sélection.





Le jour d'avant - Sorj Chalandon
Le jour d'avant - Sorj Chalandon
 
Enfant, Michel a rêvé de rejoindre son frère Joseph à la mine. Mais la catastrophe du 27 décembre 1974 a mis fin à ses rêves. Ce jour-là, 42 mineurs étaient tués par le grisou à la fosse Saint-Amé. Grièvement blessé  dans l’accident, Joseph Flavent devait mourir quelques semaines plus tard.
Après la disparition de son frère, Michel a quitté le Nord, l’horizon des terrils. Exilé à Paris, il a survécu, attendant l’heure de la revanche. Il n’avait qu’un but  : venger son frère. Faire payer les Houillères qu’il jugeait responsables de sa mort.
Quarante ans après la catastrophe, veuf et sans attache, Michel Flavent décide de rentrer au pays pour punir un vieux contremaître, le dernier survivant. En finir avec cet homme, c’est mettre fin à sa rage. Fermer le livre des tourments. Rendre hommage à ceux de Liévin.
Et offrir une vraie tombe à Joseph. Voilà ce que Michel raconte.  
Encore un Grand roman de Sorj Chalendon - Premier coup de coeur de Comme une orange !



Les fantômes du vieux pays - Nathan Hill

Les fantômes du vieux pays - Nathan Hill
 
Scandale aux États-Unis : le gouverneur Packer, candidat à la présidentielle, a été agressé en public. Son assaillante est une femme d'âge mûr : Faye Andresen-Anderson. Les médias s'emparent de son histoire et la surnomment Calamity Packer. Seul Samuel Anderson, professeur d'anglais à l'Université de Chicago, passe à côté du fait divers, tout occupé qu'il est à jouer en ligne au Monde d'Elfscape. Pourtant, Calamity Packer n'est autre que sa mère, qui l'a abandonné à l'âge de onze ans. Et voilà que l'éditeur de Samuel, qui lui avait versé une avance rondelette pour un roman qu'il n'a jamais écrit, menace de le poursuivre en justice. En désespoir de cause, le jeune homme lui propose un nouveau projet : un livre révélation sur sa mère qui la réduira en miettes. Samuel ne sait presque rien d'elle ; il se lance donc dans la reconstitution minutieuse de sa vie, qui dévoilera bien des surprises et réveillera son lot de fantômes. Des émeutes de Chicago en 1968 au New York post-11-Septembre en passant par la Norvège des années quarante et le Midwest des années soixante, Nathan Hill s'empare de l'Amérique d'aujourd'hui et de ses démons et compose avec beaucoup d'humour une fresque aussi ambitieuse que captivante. Un grand bonheur de lecture !



Zabor - Kamel daoud


Zabor - Kamel Daoud

 
Orphelin de mère, mis à l'écart par son père, il a grandi dans la compagnie des livres qui lui ont offert une nouvelle langue. Depuis toujours, il est convaincu d'avoir un don : s'il écrit, il repousse la mort ; celui qu'il enferme dans les phrases de ses cahiers gagne du temps de vie. Ce soir, c'est auprès de son père moribond qu'il est appelé par un demi-frère honni... Fable, parabole, confession, le deuxième roman de Kamel Daoud célèbre la folle puissance de l'imaginaire et rend hommage à la langue française comme espace d'infinie liberté.
Un très beau roman porté par une écriture dense et poétique.

Pas touche ! – Rachel Bright et Jim Field – Gautier Languereau - 14€

Max et Simon, deux écureuils très gourmands, courent après la même chose : la dernière pomme de pin de la saison. Top départ pour une folle course-poursuite dans la forêt !
Un livre drôle et coloré, plein d’aventures loufoques !
A partir de 4 ans







 


Pfff… - Claude K. Dubois – Pastel - 10.50€

« La tablette, c'est fini pour aujourd'hui ! Allez jouer dehors ! » dit papa. « Pfff... Y a rien à faire dehors », répond Roro. Tout est trop nul, le foot, la balançoire, même jouer à chat per­ché. Et la piscine ? « C'est trop froid » dit Merle. Pinson, lui, trouve que c'est vraiment cool de jouer dans l'eau ! Très vite, son enthousiasme gagne les autres.
Un livre tendre et sympathique sur l’ennui chez les plus jeunes, on adore les illustrations de Claude K. Dubois
A partir de 4 ans.



 
 

Bienvenue chez maman ours - Ryan T. Higgins – Albin Michel jeunesse - 12€

Michel, l'ours grincheux et solitaire, a finalement accepté son destin de mère de famille et s'occupe consciencieusement de ses oisons adoptifs. L'hiver, il migre même vers le Sud avec sa progéniture, au lieu d'hiberner. Mais à leur retour au printemps, une mauvaise surprise les attend... la maison de Michel a été transformée en hôtel par un trio de souris opportunistes ! De bruyants pensionnaires se sont installés partout - jusque dans le lit de Michel - et un cuistot renard a pris ses quartiers dans la cuisine. Les nerfs de Michel vont-ils résister à une telle invasion ?




La montagne de livres - Rocio Bonilla.

Lucas voudrait pouvoir toucher le ciel, être aux côtés des oiseaux et des avions. Les livres vont lui permettre de réaliser ce qu’il pensait impossible.
De lecture en lecture, il va d’aventure en aventure, et construit peu à peu la plus haute montagne du monde qui lui permet de dépasser ses rêves et les nuages.









Et aussi :

 
Outre Manche, une petite étude publiée dans « The Independent », a été menée sur 123 personnes concernant leurs goûts en matière de lectures, de séries et de télévision. Ce qu’il en sort va ravir les fans de livres puisqu’il en résulte que ce sont ceux les plus sympas ! Évidemment chaque catégorie de livres en dit plus sur le lecteur. Ainsi, les amateurs de fictions sont plus ouverts avec les autres, ceux préférant les romances montrent plus d’empathie et les adeptes de livres humoristiques collectionnent les amitiés.
Une bonne raison de parcourir ce site et de passer nous voir à la librairie !

Voici une sélection d'ouvrages sur la générosité, la gentillesse et la bienveillance.
empty